Maison Brajzblat

Henri Prouvé architecte
1957
Nancy – Saurupt (54)
675 000 €

 

 

214 m²
Jardin : 200 m²
3 chambres
Garage

Description

Un manifeste de modernité

Préservée tant dans son architecture que dans son aménagement intérieur, la maison Brajzblat, construite dans le quartier de Saurupt à Nancy en 1957, est née de la collaboration entre l’architecte Henri Prouvé et le décorateur Robert Anxionnat.

Elle développe une surface habitable de 214 m² répartie sur trois niveaux.

Le rez-de-chaussée comprend une entrée, un vestibule avec placards intégrés, une chambre, une terrasse donnant sur le jardin et un garage. Le 1er étage accueille un espace de vie composé d’un salon avec cheminée prolongé par une terrasse couverte en teck, d’une salle à manger et d’une cuisine séparée, reliée à l’espace repas grâce à un meuble passe-plat. Le 2ème étage abrite deux chambres et une salle de bain.

Un sous-sol total avec caves, chaufferie et buanderie complète l’ensemble.

La maison profite d’un jardin arboré d’environ 200 m².

La maison se situe dans le quartier très recherché du Parc de Saurupt, célèbre pour ses nombreuses villas d’architectes de styles variés, de l’Art Nouveau au modernisme en passant par l’Art Déco.

Un aménagement intérieur fonctionnaliste signé Robert Anxionnat

Du salon à la cuisine, en passant par les chambres, le regard se pose constamment sur le mobilier intégré réalisé par l’architecte décorateur Robert Anxionnat. Ces différents éléments d’architecture intérieure, pour la plupart en bois, ont été créés par l’entreprise familiale d’Anxionnat, la SADEM (Société d’aménagement décoration et équipement mobilier).

Qu’il s’agisse des grands placards qui bordent les couloirs, du lit, des chevets ou de la coiffeuse, tous les aménagements se veulent fonctionnels sans rien sacrifier à une élégance typiquement 1950. De nombreux détails pratiques témoignent d’une attention particulière portée aux habitants et à leurs usages.

Intéressé par ce bien ?

Prix demandé : 675 000 €. Les honoraires TTC sont inclus à la charge du vendeur.
Pleine propriété.

Volets motorisés.
Chauffage par le sol au gaz

DPE

GES

Une maison de ville 1950

La maison Bajzblat conserve l’essence d’une certaine utopie domestique de l’après-guerre. Sa façade sobre affirme son caractère moderne, en continuité avec les constructions mitoyennes plus anciennes.

Ses volumes intérieurs sont structurés par de grandes lignes verticales et horizontales, et notamment par un escalier central à volée droite, typique des réalisations de l’ingénieur-constructeur Jean Prouvé. Pièce maîtresse de l’aménagement intérieur, il est conçu en bois et métal et semble suspendu sous une verrière zénithale qui transforme la cage d’escalier en puits de lumière et éclaire les espaces jusqu’au rez-de-chaussée. Les différentes pièces sont baignées de lumière grâce aux vastes baies vitrées côté jardin et aux fenêtres horizontales côté rue. 

Henri Prouvé

Frère cadet de Jean, Henri Prouvé (1915-2012), étudie aux Beaux-Arts de Paris en 1934 et fait ses armes dans l’agence de Le Corbusier où il rencontre Beaudouin et Lods, ainsi qu’aux ateliers Jean Prouvé. Il est diplômé architecte en 1947, après avoir été mobilisé puis fait prisonnier en 1940 dans les Ardennes.

A partir des années 1950, il signe de grands projets comme la tour Joffre Saint-Thiébaut à Nancy où il établit son agence, l’église Saint-François d’Assise de Vandoeuvre-lès-Nancy, le Clos de Médreville, où il résidera, l’actuelle CARSAT rue de Metz, la caserne des pompiers de Gentilly, la tour de Montet-Octroi et le Centre des Nations à Vandœuvre.

Il collabore également avec Jean Prouvé sur des commande privées comme la villa Saint-Clair (1948-1951) ou la Villa Lopez avec l’architecte Raymond Lopez (1951-1954).

Son œuvre a été mise en avant lors de plusieurs expositions, notamment en 2005 à la Cité Radieuse de Briey en Forêt.



		

Vous aimerez peut-être aussi…