Skip to main content
Archi & PatrimoineExpositionsInternationalActualités

La 3e édition du Festival des cabanes à la Villa Médicis

By 7 juin 2024juin 12th, 2024No Comments

Du 22 mai au 29 septembre 2024, la Villa Médicis accueille sa troisième édition du Festival des cabanes. Architectes, étudiants en architecture, collectifs et entreprises ont investi les jardins de la célèbre demeure Renaissance et proposent par leur créations originales, des formes d’habitats durables et inventifs. 

Située sur le mont Pincio à Rome, la Villa Médicis est une demeure du 16e siècle qui accueille depuis 1803 l’Académie de France à Rome. A l’origine petite bâtisse entourée de quelques vestiges antiques, elle est acquise en 1576 par le cardinal Ferdinand de Médicis qui la transforme en somptueux palais et l’orne des plus belles pièces de sa collection d’œuvres d’arts. Ses jardins qui s’étendent sur près de 8 hectares ont conservé leur ordonnance d’origine. Pins parasols, citronniers, bigaradiers et rosiers antiques rythment la balade des visiteurs. 

Rattachée au Ministère de la Culture, la villa sert de résidence d’artistes et accueille des créateurs, des créatrices, des historiens et des historiennes de l’art pour leur permettre de développer leur projet dans un environnement propice. 

Vue aérienne de la Villa Médicis et de ses jardins © M3 Studio

Cabane perchée, pavillon d’inspiration classique romaine, temple en pin et en toile, cette édition met en valeur des architectures éphémères ayant en commun de proposer des solutions d’habitat durable et non invasif. Elles tissent un dialogue avec la demeure, ses jardins historiques, son histoire, et invitent le visiteur à une pause méditative en leur sein. Jouant sur des références historiques, mythologiques et culturelles, les architectes composent ces structures dans un langage contemporain, attentifs à des enjeux anthropologiques, politiques, sociaux et écologiques. Les six cabanes exposées dans les jardins se caractérisent par leur diversité formelle, plastique et fonctionnelle. Certaines s’élèvent au-dessus des haies, d’autres se fondent dans la végétation; l’espace est tantôt intimiste, collégial, amical ou familial. 

« Le Forum des vestiges » vu du ciel, pratique architecture © M3 Studio

La Cabane 7L

« La Cabane 7L », Manuel Bouzas © Daniele Molajoli

Conçue par Manuel Bouzas, la “Cabane 7L” se dresse fièrement aux côtés des pins parasols du jardin. Une armature monumentale supporte un escalier flottant qui mène les visiteurs jusqu’aux auvents, d’où ils profitent d’une vue imprenable sur Rome. L’observatoire sert de médiateur entre le jardin intérieur et la ligne d’horizon romaine : la Villa Médicis, conçue pour être vue et admirée par les Romains, regarde à son tour la ville historique, ses palais et ses promeneurs. 

Il Tempietto

Il tempietto, ane architecture © Daniele Molajoli

Il tempietto, ane architecture © Daniele Molajoli

Sur un autre carré des jardins, “Il Tempietto”, signé par “ane Architecture”, s’inspire d’une architecture emblématique de la Renaissance à Rome: le temple de Bramante situé dans le couvent de l’église San Pietro in Montorio. Les éléments structurels du temple (socle, péristyle, cœur, coupole) sont transposés dans un vocabulaire contemporain et associé à l’imaginaire de la cabane (bois et toile tressée). 

Le Forum des Vestiges

« Le Forum des vestiges », pratique architecture © Daniele Molajoli

“Le Forum des vestiges” construit par le collectif Pratique architecture, puise dans l’héritage politique, cultuel et social romain, avec son édifice de pin maritime et de textile. Il propose une réécriture du forum, espace de commerce, de sociabilisation, de débats. Son architecture ouverte, collégiale et antiquisante, invite à repenser l’espace politique. 

Intérieur du « Forum des vestiges », pratique architecture © Daniele Molajoli

Façade principale du « Forum des vestiges », pratique architecture © Daniele Molajoli

La Cahutte

« La Cahutte », Huttopia © Daniele Molajoli

« La Cahutte », Huttopia © Daniele Molajoli

Réalisée par Huttopia, la “Cahutte” est un savant assemblage de pin, de mélèze et de toile, offrant une halte plaisante et perchée. Sa structure sur pilotis et la mobilité de ses liaisons lui permettent une adaptation à des sites variés, sans nécessité de terrassement. La cabane traditionnelle est ainsi repensée en vue d’un habitat durable, mobile et authentique. 

Pauline Leroux