A vendre

Appartement 1950

Jean Prouvé & Lionel Mirabaud architectes
1954
Paris 16ème
1 450 000 €

 

 

01 53 00 97 44

 

117,42 m² LC
Ascenseur
3 chambres
Exposition Sud

Description

Une icône Fifties signée Jean Prouvé et Lionel Mirabaud

L’ingénieur Jean Prouvé, l’architecte Lionel Mirabaud et l’artiste Noël Emile Laurent signent ici un bâtiment remarquable dans l’histoire de la préfabrication, largement publié et étudié à sa réception en 1954.

D’une superficie de 117,42 m² LC, cet appartement situé au 3ème étage est exposé Sud et profite d’un calme absolu.

Organisé en enfilade, il comprend une entrée donnant sur une belle pièce de vie toute en longueur, baignée de soleil grâce à ses larges fenêtres. Elle accueille un salon avec cheminée, un espace salle à manger et une grande cuisine équipée où on accède à une arrière-cuisine avec buanderie et entrée de service.

La partie nuit se compose d’une chambre avec sa salle de bain, de deux autres chambres et d’une salle de douche.

L’appartement dispose de nombreux rangements et peut être réaménagé en un espace de vie plus grand avec deux chambres.

Une cave complète l’ensemble.

L’immeuble bénéficie d’un gardien, d’un ascenseur et d’un local à vélo.

Parking possible.

La résidence profite d’un emplacement privilégié et calme, dans le quartier Porte de la Muette-Passy, entre deux impasses privées à mi-chemin entre le Square Mozart et l’Avenue Vion-Whitcomb.

A proximité du Jardin du Ranelagh et du Bois de Boulogne, elle dispose de nombreux commerces, restaurants et écoles et est desservie par les stations de métros La Muette et Ranelagh.

Réinventer l’immeuble parisien de standing

Cet édifice remarquable constitue un précieux  témoignage des recherches sur la préfabrication dans l’après-guerre, appliquée ici à l’immeuble de standing. Il présente un dessin raffiné, marqué par l’élan dynamique d’un auvent triangulaire en partie évidé qui marque l’entrée. Le béton structurel côtoie la pierre de taille et l’aluminium des panneaux de façade préfabriqués, principe encore rarement employé pour les réalisations luxueuses de l’époque.

Pour ce projet, le constructeur Jean Prouvé met au point des panneaux préfabriqués en aluminium pour les trois façades-rideaux, selon un principe novateur pour l’époque : chaque panneau intègre une ventilation et coulisse verticalement dans la façade grâce à des contrepoids, faisant ainsi office de brise-soleil, de volet ou de garde-corps, selon sa position – haute, basse ou inclinée.

Parfaitement conservés, la décoration dynamique et colorée des parties communes de l’immeuble et l’aménagement paysager des jardins ont été dessinés par l’artiste peintre Noël Emile-Laurent, dans un style graphique typique des années 1950.

Intéressé par ce bien ?

01 53 00 97 44

Lionel Mirabaud

L’architecte Lionel Mirabaud (1916-1995) a été l’élève d’Emmanuel Pontremoli, André Leconte et Eugène Beaudouin à l’Ecole des Beaux-Arts de Paris dont il sort diplômé en 1944. Il s’associe avec Jean Chemineau et ouvre un atelier d’architecture à Paris en 1949, puis est chargé de missions d’étude de processus de préfabrication et d’industrialisation de la construction en Angleterre et aux Etats-Unis. Il fait partie du comité de rédaction de la revue d’André Bloch L’Architecture d’Aujourd’hui, et s’inscrit dans la mouvance de synthèse des arts de l’après-guerre.

Il signe de nombreuses réalisations en France, à Haïti et au Maroc. Il a notamment construit l’Institut français de Port au Prince à Haïti, le Pavillon français à l’Exposition internationale d’Haïti en 1950, des immeubles de logement à Paris et en région parisienne ainsi que des maisons individuelles. Il est également délégué à l’ONU et à l’UNESCO de 1949 à 1952.

Lionel Mirabaud collabore avec l’architecte Claude Parent dans les années 1960, notamment sur le projet expérimental de mégastructures d’habitation des Villes Cônes.

Jean Prouvé, le bâtisseur

Entre architecte, ingénieur et designer, Jean Prouvé (1901-1984) marque de son empreinte singulière l’histoire de l’architecture et de la construction.

Ferronnier à Nancy durant ses jeunes années, Jean Prouvé devient « constructeur » en 1930 et délaisse rapidement la décoration en fer pour le mobilier industriel adapté aux progrès techniques du 20e siècle. Il emploie le métal pour réaliser le second œuvre dans des chantiers en collaboration avec les architectes modernes de son temps : Eugène Beaudoin et Marcel Lods pour La maison du peuple à Clichy-sur-Seine, Pierre Jeanneret pour un modèle de pavillon démontable (8X8, 1941).

Avec la construction standardisée par le montage de pièces préfabriquées, Jean Prouvé atteint le domaine de l’architecture domestique. Le sinistre causé par la Seconde Guerre mondiale pose la nécessité de reconstruire des logements à grande échelle et à moindre coût.

Infos techniques

Prix demandé : 1 450 000 €.
Les honoraires sont inclus à la charge du vendeur.

Taxe Foncière : 2 724 €
Copropriété. Nombre de lots : NC
Quote-part mensuelle des charges courantes : NC
Pas de procédures en cours.

CLASSE ENERGIE : D / CLASSE CLIMAT : D
Montant moyen estimé des dépenses annuelles d’énergie pour un usage standard, établi à partir des prix de l’énergie de l’année 2021 : entre 1 370 € et 1 900 €.



		

Vous aimerez peut-être aussi…