Villa Pompon

Gérard Bailhache & Jean Kling architectes
1955
Suresnes (92)

990 000 €

Surface habitable : 120 m²
Terrain : 212 m²
3 chambres et 2 bureau
2 salles de bain

Description

Esprit fifties au pied du Mont Valérien

Sur les hauteurs de Suresnes, proche du centre-ville, au pied du Mont Valérien, cette maison familiale a été réalisée en 1955 par les architectes Gérard Bailhache et Jean Kling.

Edifiée sur un terrain de 212 m², elle profite d’un jardin arboré avec terrasse et développe une superficie habitable de 120 m² environ (surface totale au sol : 140 m²) répartie sur deux niveaux.

Une porte d’entrée en bois abritée par une élégante alcôve angulaire ouvre sur le rez-de-jardin qui comprend une entrée, une chambre donnant sur le jardin, une salle de bains avec toilettes, un bureau, une seconde chambre, une buanderie et un cellier.

L’étage, desservi par un escalier central, accueille un espace de vie avec salon, espace salle à manger ouvrant sur un balcon filant ainsi qu’une cuisine indépendante équipée avec passe-plat vers le séjour et coin repas. Cet espace est baigné de lumière grâce à la façade vitrée orientée sud-est. Un mur lambrissé de niangon, un bois originaire du Gabon ou de Côte d’Ivoire, crée une atmosphère chaleureuse.

La balustrade encadrant l’escalier, d’une grande légèreté, délimite les espaces tout en laissant passer la lumière et le regard, sans gêner les perspectives. Une volée de marches mène à un bureau ouvert sur le salon, une chambre avec mezzanine, une salle de bain et des toilettes séparées.

Les différentes pièces ont conservé leurs rangements intégrés d’origine.

Un garage indépendant de 18 m² complète l’ensemble.

La maison profite d’un environnement calme proche du centre-ville de Suresnes, au pied du Mont Valérien. Ecoles et commerces sont à proximité immédiate, ainsi que de nombreux transports : Tram T2 à 200m, train gare de Suresnes-Mont Valérien, nombreux bus vers Paris et la banlieue.

Lignes géométriques et modernité

Cette maison a été commandée par M. Maurice Pompon au début des années 1950 pour sa famille, composée de 5 personnes. Les architectes ont tiré parti des contraintes du lieu, notamment l’étroitesse du terrain et la présence de constructions aux alentours. Ils signent un bâti aux lignes géométriques avec une ossature et une charpente en béton armé, avec un remplissage de briques creuses. La toiture à double versant avec chêneau central est recouverte de zinc lors de sa rénovation en 2002.

Une façade de verre au jeu de vitrages unique, précédée d’un balcon protégé des vues par l’avancée des murs latéraux, inonde les deux niveaux de lumière naturelle. Pour bénéficier pleinement de cette transparence, les différents espaces de vie s’articulent en demi-niveaux autour d’un axe central formé par l’escalier. L’orientation des différentes ouvertures a été minutieusement cadrée afin de préserver l’intimité des habitants tout en assurant un apport lumineux dans les espaces de vie. A l’origine, la verrière était protégée de la surchauffe estivale et du froid hivernal par un ingénieux système de stores escamotables intérieurs et extérieurs.

Jean Kling (1925-2001)

Né en 1925 et mort en 2001, Jean Kling est un architecte et urbaniste français dont la production demeure très peu connue. Après avoir fréquenté pendant une courte période l’atelier de Le Corbusier, il intègre l’École Spéciale d’Architecture de Paris dont il sort diplômé en 1950. 

Sa participation dans le projet Firminy-Vert, célèbre pour son Unité d’habitation corbuséenne, reste notable. Après s’être lié d’amitié avec l’architecte franco-hongrois André Sive, Kling participe à l’élaboration du projet en suivant les termes de la Charte d’Athènes (1933). Il est également chargé en 1953 de réaliser une étude sur la chaufferie devant approvisionner en eau sanitaire et en chauffage l’ensemble du complexe qu’il livre en 1959 et qui, en 2006, entre dans la Zone de protection du patrimoine de l’architecture, de l’urbanisme et du paysage.

Infos techniques

Prix demandé : 990 000 €
Les honoraires sont à la charge du vendeur

Pleine propriété
Taxe foncière : 1 370 €
Chaudière gaz

CLASSE ENERGIE : E / CLASSE CLIMAT : E

Informations complémentaires

Prix de vente

990 000 €

Architecte

Kling & Bailhache

Géolocalisation

Suresnes (92)

Vous aimerez peut-être aussi…