Maison d’Acier & Maison derrière le miroir

Jacques-Emile Lecaron

1974-2003
Clamart (92)

2 600 000 €

340 m²
4/5 chambres
Piscine intérieure
Terrasses
Jardin
Accès privé à la forêt de Meudon

Description

Un lieu de vie onirique en lisière de forêt

Cet ensemble architectural « extraordinaire » est constitué de deux maisons mitoyennes, oeuvres de l’architecte Jacques-Emile Lecaron : la “Maison d’Acier” construite en 1974, et la “Maison derrière le miroir” – réhabilitée et reliée à sa voisine en 2003.

Sur un terrain de 496 m² avec accès privé à la forêt de Meudon par un petit portail au fond du jardin, l’ensemble développe une surface totale de 340 m². Un escalier hélicoïdal, encloisonné dans un tube d’acier laqué rouge, dessert tous les espaces jusqu’au toit-terrasse.

La “Maison d’Acier” se déploie sur deux niveaux. Le 1er étage accueille un espace de réception majestueux offrant un ample volume intimiste aux couleurs profondes. Il se compose d’un salon avec cheminée et miroirs, d’un second salon en alcôve sous 6 mètres de hauteur sous plafond, entouré de cloisons mobiles avec banquettes intégrées permettant de moduler l’espace, d’une salle à manger largement ouverte sur le paysage ainsi que d’une cuisine équipée semi-ouverte dont les ondulations épousent les courbes de la façade.

Au 2e étage, une suite avec chambre, salle de bain, bureau intégré et espace de repos a été aménagée en mezzanine au-dessus du salon, sous une géode octogonale en métal laqué jaune.

Le rez-de-jardin comprend une bibliothèque, une chambre avec mezzanine ouvrant sur le jardin, une salle de douche attenante, deux chambres, une salle de bains, une cave et une buanderie.

Conçue comme une extension, la “Maison derrière le miroir” est accessible par l’escalier-tube, par l’espace de réception de la maison principale et par le jardin.

Elle accueille au premier étage un grand espace salon-bureau-bibliothèque, éclairé par une petite serre percée dans la façade en escalier. Le rez-de-jardin comprend un petit salon, une belle piscine intérieure, un hammam et une salle de douche. Les combles sont aménageables en chambre supplémentaire.

Un agréable toit-terrasse ponctué de différents volumes colorés surmonte la maison et offre une vue panoramique sur les environs et la forêt.

La maison dispose d’une place de stationnement pour une voiture aménagée sous la maison.

En lisière de forêt de Meudon, la propriété profite de l’environnement calme et résidentiel de la ville de Clamart ainsi que de toutes les commodités de proximité (commerces, écoles…). Elle est située à 20 min du sud de Paris en RER C.

Genèse d’un habitat poétique

Ce projet unique a été composé « sur mesure » par Jacques-Emile Caron, entre 1972 et 1974, pour un ami d’enfance. A l’époque célibataire et fortement mobilisé par sa carrière d’avocat, le commanditaire désirait un lieu de vie tourné vers la forêt et protégé des regards extérieurs, pouvant servir à la fois d’espace de réception, de travail et de détente.

Avec sa silhouette souple, aux airs de vaisseau spatial surplombant la forêt de Meudon, la « Maison d’Acier » s’inspire des avancées technologiques de l’époque. Les espaces intérieurs modulables présentent une palette de matériaux luxueux et de couleurs profondes, dans une atmosphère théâtrale évoquant un tableau peint par le commanditaire. L’emploi de miroirs démultiplie la perception de l’espace, tandis que des accents de couleurs vives dynamisent l’ensemble dans un esprit Pop. En 1977, le propriétaire ayant fondé une famille fait ajouter un niveau supplémentaire, en rez-de-jardin.

Au début des années 2000, il acquiert la maison mitoyenne et fait appel à Jacques-Emile Lecaron pour connecter les deux édifices. L’architecte transforme alors l’existant en un espace de travail et de détente annexe à l’espace devenu familial, dans une approche plastique libre et poétique. Avec sa façade reflétant la forêt à la manière d’un trompe-l’œil, la « Maison derrière le miroir » est achevée en 2003.

Un terrain de jeu architectural

Située en lisière de la forêt de Meudon, cette rue de Clamart est devenue au fil du temps pour Jacques Emile Lecaron un véritable terrain d’expérimentation. Un à un, les pavillons de facture traditionnelle sont transformés et réinterprétés par des créations architecturales singulières, qui proposent autant de façons d’habiter généreuses et poétiques, au plus près des aspirations de leurs commanditaires. 

Ces 9 maisons : la “Maison d’Acier”, le “Chalet Toulaho”, “l’Arche de Noé”, le “Château de mes filles”, La “Maison derrière le miroir”, la “Maison de la Belle au bois dormant”,  incarnent ainsi une symbiose heureuse entre leurs usagers et l’enveloppe construite. 

Jacques-Emile Lecaron, architecte portraitiste

Né en 1939 à Paris, Jacques-Emile Lecaron est un architecte français connu pour le caractère insolite de ses maisons. Proche d’une veine architecturale utopiste, il conçoit des projets d’habitat généreux bercés de fantaisie. Aux  principes standardisés de la modernité du 20e siècle, il préfère cultiver une approche humaine, adaptée aux particularités de chaque commanditaire. Il signe ainsi plusieurs villas aux noms poétiques et inspirées des désirs et besoins de ses clients. 

« J’ai une façon particulière de travailler, explique l’architecte. Mes clients arrivent avec leurs rêves, je les rencontre plusieurs fois et les fais parler, de leur vie, de leur enfance, de leurs projets et désirs. Surtout, je ne dis jamais non, j’essaie toujours de trouver un moyen de réaliser leurs rêves. »

Ses réalisations commencent par des explorations graphiques au crayon de couleur, jouant avec le rêve et l’imaginaire, qu’il matérialise en architectures ludiques.

Infos techniques

Prix demandé :  2 600 000 €.
Honoraires à la charge du vendeur

Pleine propriété
Taxe Foncière : NC

DPE EN COURS

Informations complémentaires

Prix de vente

2 600 000 €

Géolocalisation

Clamart (92)

Architecte

Jacques-Emile Lecaron

Localisation

Paris & Ile-de-France

Vous aimerez peut-être aussi…