Villa Mirasol

Pol Abraham architecte
1928
Vaucresson (92)
1 995 000 €

 

01 53 00 97 44

 

210 m²
Parc : 1 375 m²
5 chambres
3 salles de bain

Catégories : ,

Description

Une villa moderne sur les hauteurs de Vaucresson

La villa Mirasol a été réalisée en 1928 par Pol Abraham, grand architecte moderne à qui le Centre Pompidou a consacré une exposition rétrospective en 2008.

Elle développe une superficie de 210  m² répartie sur 3 niveaux, dans un beau parc paysager de 1 375 m².
Le rez-de-chaussée accueille un hall d’entrée, une grande pièce à vivre de 55 m² composée d’un salon avec cheminée et d’une salle à manger ouvrant sur une terrasse, et une cuisine. Le 1er étage comprend une suite parentale avec salle de bain et terrasse, deux chambres dont une avec balcon et une salle d’eau. Le rez-de-jardin abrite deux chambres, une salle d’eau, une buanderie, un atelier et un garage. L’ensemble est surmonté d’un toit-terrasse solarium de 75 m² accessible par un bel escalier hélicoïdal. Les terrasses offrent d’agréables espaces extérieurs ensoleillés et paisibles au milieu des arbres.

Située à 10 minutes de Paris, elle profite d’une position dominante offrant de magnifiques vues sur Vaucresson et ses environs.

Une réalisation typique du « Style International »

Cette villa se caractérise par sa rationalité constructive et sa générosité spatiale. Typique du « style international », son extérieur présente des volumes sculpturaux soulignés de corniches et animés de jeux de retraits et de décrochements. A l’intérieur, les espaces ouverts bénéficient d’une grande luminosité grâce aux baies vitrées et fenêtres d’angle. La villa regorge de détails typiques des années 1930 : auvent et luminaires extérieurs Art déco, escalier hélicoïdal épuré, œil-de-bœuf…

Intéressé par ce bien ?

01 53 00 97 44

Prix demandé : 1 995 000 €. Les honoraires TTC sont inclus à la charge du vendeur.
Pleine propriété.

DPE : EN COURS

Pol Abraham

L’architecte Pol Abraham (1891-1956) étudie à l’école Beaux-arts de Paris dans l’atelier de Jean-Louis Pascal et Alfred-Henri Recoura. Après l’obtention de son diplôme en 1920, il poursuit à l’école du Louvre jusqu’en 1924 puis entame une thèse qui influença durablement l’histoire de l’architecture, dans laquelle il critique les conceptions rationalistes d’Eugène Viollet-le-Duc sur l’architecture gothique.

Ses préoccupations théoriques ont profondément marqué son œuvre : Pol Abraham occupe une place à part dans la tradition française du rationalisme constructif, empruntant à la fois à l’école classique représentée par Auguste Perret et au mouvement moderne incarné par Le Corbusier. La clarté des lignes et la volumétrie des formes composent une esthétique structurelle qui caractérise son style.

Tout au long de sa carrière, l’architecture domestique domine ses commandes. Essentiellement construites en Île-de-France, ses villas témoignent de la quête incessante d’une architecture équilibrée entre modernité et tradition. Le goût art déco et pittoresque des années 1920 est délaissé, dès la décennie suivante, au profit d’un langage fonctionnaliste épuré : fenêtres d’angles, toit plat et volumes cubiques caractérisent la Villa Granet à Sceaux ou la Villa Thérèse à Vaucresson.

Sa reconnaissance est consacrée après la Seconde Guerre mondiale, lorsque le Ministère de la Reconstruction et de l’Urbanisme lui confie le chantier d’Orléans où il associe la préfabrication, qu’il a étudiée durant l’Occupation, à un urbanisme néoclassique préservant la physionomie historique de la ville. Héritage exceptionnel du modernisme français, son œuvre fait aujourd’hui l’objet d’un travail grandissant de protection patrimoniale.