Villa Art Déco

Jean-Michel Frank décorateur
1866 – 1930
Jouy-en-Josas (78)
2 200 000 €

 

01 53 00 97 44

Notice d'expertise

 

440m² environ
Parc : 1,8 hectare
6 chambres
Piscine

Description

Une villa de notable au décor raffiné

Cette villa a été construite pour le peintre Charles Chaplin en 1866 et rachetée en 1930 par la princesse de Polignac. Elle figure à l’inventaire général du patrimoine culturel d’Ile-de-France.

Dans un magnifique parc clos de 1,8 hectare planté d’arbres centenaires, la villa principale développe une surface de 439 m² sur 3 niveaux.

Le rez-de-chaussée accueille, en enfilade, un salon ouvrant sur un jardin d’hiver, une salle à manger avec bow-window donnant sur un jardin d’été, un grand salon de réception de 44 m² éclairé par une vaste verrière donnant sur le parc et la vallée, une cuisine avec espace dînatoire et une buanderie.
Le premier étage comprend une chambre principale circulaire avec salle de bain en arc de cercle, dressing et terrasse, un appartement indépendant avec séjour, kitchenette, chambre, salle d’eau et terrasse et un salon de musique aux murs recouverts d’une superbe marqueterie de paille réalisée par le décorateur Jean Michel Frank.
Le deuxième étage se compose de 4 chambres, d’une salle de bain et d’une salle d’eau en marbre et travertin d’Iran, et profite d’une grande terrasse avec vue panoramique sur la vallée de la Bièvre.

La propriété comprend également une piscine-spa chauffée avec système de nage à contre-courant, une maison de gardien, un box à chevaux et un petit pavillon de garde.

Travaux à prévoir.

La propriété profite d’un cadre préservé au calme absolu, sur les hauteur de Jouy-en-Josas, à 1 km du centre-ville, de ses commerces, écoles et commodités. Elle est à 5 minutes de Versailles, 20 minutes de La Défense ( par l’A86) et 12 km du Pont de Sèvres.

Vue de la maison et plans, vers 1877. Source : BNF.

Façade sud-ouest, après 1930.

Une villa en meulière transformée en maison moderne dans les années 1930

Cette villa constitue un bel exemple de l’évolution des goûts dans l’architecture de villégiature en Île-de-France.

La maison construite en 1866 pour le peintre Charles Chaplin présentait un style typique de l’architecture de villégiature recherchée par la bourgeoisie parisienne souhaitant profiter de la campagne entre la fin du 19e et le début du 20e siècle : bâtie en meulière, elle comportant un étage carré et était couverte d’un toit à longs pans et croupe.

Dans les années 1930, son architecture a été modernisée et sa distribution intérieure remaniée à la demande de la princesse Winnaretta de Polignac-Singer qui souhaitait un lieu de vie avant-gardiste. Le rez-de-chaussée a été légèrement agrandi par l’adjonction de deux petites pièces de part et d’autre de la saillie en oriel, et une petite aile latérale de deux pièces superposées a été construite en retrait de la façade sud.

Intéressé par ce bien ?

01 53 00 97 44

Prix demandé : 2 200 000 €. Les honoraires sont à la charge du vendeur.

Terrain situé en zone N – non constructible

DPE EN COURS