Propriété Art déco avec parc paysager

Pierre Petit architecte
1937 – 1939
Proche Rambouillet (78)
2 425 000 €

 

01 53 00 97 44

Notice d'expertise

 

450 m² environ
Parc : 34 500 m²
7 chambres
3 salles de bain

Description

Une propriété Art déco unique près de Rambouillet

Cette magnifique villa a été bâtie entre 1937 et 1938 par l’architecte et décorateur Pierre Petit. Ancien relais de chasse commandité par un riche industriel parisien, il a bénéficié de l’excellence du savoir-faire technique et artistique de l’époque et a été conservé dans son intégralité par les propriétaires actuels.

Au cœur d’un parc paysager de 34 500 m², la villa déploie une surface habitable de 440 m² répartie sur 4 niveaux et un sous-sol. Conçue comme une maison d’hôte, elle se compose d’une partie dédiée aux propriétaires et aux invités et d’une partie réservée aux services.

Au rez-de-chaussée, on accède à la partie réception par une porte monumentale ornée de ferronneries d’art ouvrant sur un superbe hall d’entrée aux murs de stuc poli, réhaussé de gravures recouvertes de feuilles d’or. Ce hall dessert un bar ouvert sur une terrasse et le parc, ainsi que deux bureaux dont l’ancienne salle de chasse ayant conservé tout son décor et mobilier d’origine.

Un large escalier menant au premier étage est décoré d’une immense fresque représentant une carte stylisée de la campagne environnante où la maison est représentée, réalisée en 1939 par l’artiste Henri Dieupart. Ce niveau accueille un grand salon avec cheminée ouvrant sur une belle terrasse en arrondi avec vue imprenable sur le parc et le vallon. Un escalier extérieur permet de rejoindre le rez-de-chaussée. Un petit salon avec terrasse, une cuisine Harmand avec placards d’origine en chêne et acier émaillé et un office complètent ce niveau.

Le deuxième étage comprend une salle de billard avec son mobilier et décor d’origine, une suite composée d’une chambre avec antichambre, salle de bain et terrasse et deux autres chambres avec salles de bain privatives.

Le troisième étage accueille trois chambres supplémentaires avec point d’eau.

La partie dédiée au service se compose au rez-de-chaussée d’une entrée indépendante desservant une chambre de service, un garage et un atelier. Un escalier mène à l’office et à la cuisine situés au premier étage.

Le sous-sol abrite une grande cave à vin, une chaufferie, des locaux techniques pour la gestion de l’eau et le stockage du bois et une salle d’eau.

La propriété comprend également un grand garage double avec atelier, deux boxes pour chevaux et une sellerie.

La propriété profite d’un cadre naturel exceptionnel et calme, dans un petit village au cœur de la forêt de Rambouillet, à quelques kilomètres de la ville. Elle est située à 40 kilomètres de Versailles et 55 km au sud-ouest de Paris.

Un parc paysagé à la française

Le parc de la propriété s’étend sur une surface de 34 500 m². Aménagé à la française, il est parcouru de larges allées de promenade recouvertes de granit rose et est planté de nombreux parterres de fleurs, de très beaux arbres dont des pins, de grands et vieux chênes et des cèdres. A l’ouest se trouve une magnifique roseraie avec pergola et parterres géométriques.

Près de l’entrée principale de la maison, un miroir d’eau avec une fontaine a été aménagé et orné d’une sculpture monumentale représentant une famille de sangliers sauvages réalisée par Georges Guyot. Un petit jardin clôturé avec serre et chenil a été aménagé près de l’entrée de service. Le lieu profite également d’un terrain de tennis.

L’ensemble a été parfaitement entretenu au fil des années, par la taille régulière des arbres et la réalisation de nouvelles plantations.

Une œuvre d’art totale

L’architecte Pierre Petit croise des références issues de l’architecture classique d’agrément et de représentation et les mêle au vocabulaire Art déco. Il réinterprète ici le programme du pavillon de chasse et conçoit une demeure aux proportions imposantes, couverte par une toiture traditionnelle à forte pente évoquant le modèle du manoir.

Cette maison constitue une authentique œuvre d’art totale collective dont la construction, l’aménagement et la décoration se sont déroulés entre 1937 et 1939. L’intégralité des ornements et du mobilier d’époque a été conservé. Pierre Petit conçoit lui-même un certain nombre de pièces de mobilier comme des tables, des chaises et des lits, et fait appel à plusieurs artistes de renom pour la décoration, pour la plupart ses amis. Chaque espace, des sols de mosaïque aux murs de stuc gravé, a fait l’objet de l’intervention d’un artiste ou d’un artisan.

Le peintre et sculpteur Henri Dieupart réalise une fresque ornant le hall d’entrée ainsi que la sculpture en haut-relief qui surplombe la porte d’entrée monumentale. L’artiste sculpteur Jean-René Debarre, connu pour son travail sur le Palais de Chaillot à Paris en 1937, a réalisé une sculpture de sirène dans l’entrée ainsi que des stucs peints ornant le bar. Les luminaires en laiton et verre dépoli sont signés Jean Perzel, Albert Cheuret, ou Genet-Michon. Les portes à double vantaux du grand salon sont ornées de vitraux raffinés représentant les saisons et la chasse, dessinés par Joseph Jean Kef Ray, célèbre maître verrier, l’architecte décorateur Maurice Pico, qui a notamment réalisé la façade des Folies Bergères, signe une pièce florale sur le mur du petit salon. Le sculpteur Georges Guyot sculpte un faucon pour la cheminée monumentale du grand salon, ainsi qu’une pièce monumentale figurant une famille de sangliers sauvages pour l’étang du parc.

Intéressé par ce bien ?

01 53 00 97 44

Prix demandé : 2 425 000 €. Les honoraires sont à la charge du vendeur.

Le mobilier et les œuvres d’art sont inclus dans la vente.

DPE

GES