A vendre

Maison Ttirritta

André Pavlovsky architecte
1954
Hasparren (64)
1 679 600 €

 

01 53 00 97 44

 

347 m²
Piscine
3 chambres + bureau indépendant
Terrain : 2 139 m²

Description

Lignes modernistes au cœur du Pays Basque

Conçue en 1954 par l’architecte André Pavlovsky, figure incontournable de la modernité basque, cette villa offre un cadre de vie préservé dans un village typique du Pays Basque, à seulement 20 minutes de la côte.

Sur un terrain de 2 139 m², la villa déploie une surface de 347 m² sur trois niveaux. 

Le rez-de-jardin accueille les pièces de réception disposées en enfilade, ouvertes sur la terrasse en pierre et le jardin, composées d’un double salon-salle à manger d’environ 70 m² et d’une cuisine équipée Leicht sous plafond cathédrale, avec piano La Cornue. Une élégante verrière toute hauteur permet de fermer la cuisine tout en laissant passer la lumière.

Le rez-de-chaussée comprend un vaste espace bureau avec accès indépendant pouvant accueillir une profession libérale, deux chambres (avec chacune son dressing et sa salle d’eau ou salle de bain), une salle d’eau et une buanderie. 

L’étage, agrémenté d’une tourelle, abrite la suite parentale.

Une dépendance de 60 m² située dans le jardin paysagé complète l’ensemble. Celui-ci profite d’un agréable couloir de nage de 20×4 mètres traité au sel.

La villa a fait l’objet d’une rénovation récente. Elle offre désormais un décor minimaliste et un confort de vie contemporain, mettant en œuvre des équipements haut de gamme et une palette de matériaux nobles.

La villa Ttirritta profite d’un environnement préservé au sein d’un agréable quartier résidentiel où tout est accessible à pied, au cœur de l’authentique village basque d’Hasparren. 

L’autoroute A6 permet de relier Biarritz en 25 minutes et Hossegor en 40 minutes. De charmants villages voisins comme Cambo-Les-Bains ou La Bastide-Clairence sont situés en moins de 10 minutes. Les aéroports de Pau, San Sebastian et Biarritz sont facilement accessibles (de 30 à 60 minutes en voiture).

La propriété est située dans le périmètre immédiat d’un Monument historique classé.

Une oeuvre de la maturité

La villa Ttirritta a été commanditée à André Pavlovksy en 1954 par un certain M. Billy.
Avec ses murs crépis de blanc percés d’arches romaines, son ouverture sur le paysage, sa tourelle, ses oculus en losange – signature de l’architecte – et son ancrage affirmé au sein de son terrain, cette réalisation s’inscrit dans la période tardive de sa carrière. Après la Seconde Guerre mondiale en effet, l’évolution des commandes et de la clientèle éloignent Pavlovsky de l’expérimentation des débuts, et le dirigent vers une recherche de sérénité plastique et d’épure. 

Bien que peu influencé par le Style international ou l’Art déco, André Pavlovsky développe une écriture résolument moderne, fondée sur l’assimilation des formes traditionnelles locales et une quête de sobriété décorative, loin du régionalisme pittoresque. Il puise notamment dans l’architecture américaine d’inspiration méditerranéenne de la côte ouest, qui nourrit son aspiration à créer des ambiances empreintes de simplicité.

Intéressé par ce bien ?

01 53 00 97 44

André Pavlovsky : une figure du modernisme basque

André Pavlovsky (1891-1961) étudie l’architecture aux Beaux-Arts de Paris dès 1911 et il en sort diplômé en 1920. 

Ses premières réalisations se situent dans le Nord-Pas-de-Calais, où il s’occupe de la reconstruction d’édifices de la région. Le tournant de sa carrière s’opère lors de son installation à Saint-Jean-de-Luz en 1924. L’essentiel de sa production se concentre autour du programme de la villa. Peu à peu, ses convictions modernistes s’affirment, mais sans jamais faire table rase du passé : André Pavlovsky puise dans le vocabulaire traditionnel néo-basque, tout en en formulant une synthèse qui lui est propre. L’architecte bénéficie d’une conjoncture favorable à l’élaboration de luxueuses villas. 

Dans les années 1925, la côte Basque est un lieu de villégiature prisé par une élite mondaine. Une riche clientèle locale et étrangère afflue, donnant parfois carte blanche à André Pavlovsky pour la réalisation de leur demeure personnelle. Ainsi la célèbre villa Tao Baita (1926), qui allie la tradition culturelle basque, avec l’utilisation de la couleur rouge, et un souffle moderne, dans la forme asymétrique du toit.

Infos techniques

Prix demandé : 1 679 600
Les honoraires sont à la charge de l’acquéreur
Montant des honoraires : 4% soit 64 600 €.
Prix hors honoraires : 1 615 000 €
Taxe Foncière : 1 348 €
Charges : 200 €/mois
Pleine propriété

Piscine : chauffée par pompe à chaleur

Chauffage : Bois, électrique, gaz
VMC double flux
Huisseries bois double vitrage
Assainissement collectif

CLASSE ENERGIE : C / CLASSE CLIMAT : C
Montant moyen estimé des dépenses annuelles d’énergie pour un usage standard, établi à partir des prix de l’énergie de l’année 2021 : entre 1 970 € et 2 720 €.



		

Vous aimerez peut-être aussi…