Maison familiale avec terrasse

Didier Miaux architecte
1952
La Rochelle (17)

 

 

 

300 m²
Jardin: 494 m²
4 chambres

Catégories : ,

Description

Une maison familiale spacieuse et lumineuse

Cette belle maison en pierre a été réalisée en 1952 par l’architecte Didier Miaux. Entièrement rénovée par des architectes en 2005, ses espaces intérieurs comme extérieurs allient modernité et confort de vie.

Cette maison de 300 m² est construite sur trois niveaux. Au rez-de-chaussée, elle accueille une entrée, un bureau, une première chambre, un dressing, une cuisine ouverte sur une salle à manger donnant sur une terrasse et un lumineux salon en rotonde avec cheminée. L’étage comprend trois grandes chambres, une salle de bain, un débarras et une belle suite parentale ouverte sur une terrasse de 10 m². L’ensemble est complété par un sous-sol aménagé avec éclairage naturel, incluant un bureau de 50 m² avec entrée indépendante, une cuisine, un grand garage et une cave.

La maison s’inscrit dans un environnement agréable et calme. Ouverte sur un jardin de 494 m², elle profite d’agréables terrasses bien exposées.

Des volumes spacieux et lumineux, ainsi que des finitions de qualité, font de cette maison un lieu très agréable à vivre.

Située à La Rochelle, la maison se trouve dans un joli quartier résidentiel, à 10 minutes à pied du centre-ville et à 15 minutes du vieux port.

La Rochelle, capitale de la Charente-Maritime, compte parmi les villes les plus attractives et dynamiques de France. Tournée vers l’avenir, elle conjugue la préservation d’un patrimoine naturel et architectural exceptionnel et un développement innovant, dans le respect d’un territoire à l’identité forte. D’autre part, la présence de nombreuses agences d’architectes dans le département contribue à satisfaire une production locale riche et diversifiée.

Concernant l’architecture des années 1950-1960, on relève plusieurs réalisations intéressantes dans la région, dont la série de maisons construites par l’architecte Didier Miaux. Ses œuvres témoignent de l’influence persistante du mouvement moderne dans la construction de l’après-guerre, à l’image de sa maison type « télévision » construite au 278 avenue Carnot à Saint-Maurice en 1957.

Cette maison de ville avec jardin, réalisée en 1952, est caractérisée par l’emploi de la pierre et la présence d’une rotonde structurant l’ensemble. Entièrement rénovée par des architectes en 2005, elle a fait l’objet d’une véritable réécriture architecturale contemporaine, apportant une plus grande fluidité des espaces et des volumes tout en respectant la structure de base initiée par Didier Miaux. L’harmonie générale qui se dégage de ce projet témoigne d’une transformation réussie.