A vendre

Maison organique avec jardin

Dominique Zimbacca architecte
1989
Noisy-le-Grand (93)
745 000 €

 

01 53 00 97 44

 

248 m²
3 chambres
Jardins : 360 m²
Terrasses

Description

Une maison organique à Noisy-le-Grand

Cette maison construite en 1989 par l’architecte Dominique Zimbacca s’inscrit dans le courant de l’architecture organique en France.

Sur une parcelle de 495 m², la maison développe une surface de 248 m² et profite de 360 m² de jardins.

Initialement conçue pour abriter un ensemble mixte d’espaces professionnels et privés, elle présente un plan en Z composé de deux ailes reliées par un espace central et offre une grande flexibilité d’usage.

L’espace central accueille une entrée, une salle à manger et un agréable coin cheminée en contrebas de gradins, actuellement aménagé en bureau. La cheminée à double conduit alimente un second foyer situé dans la chambre à l’étage.

A droite de l’entrée, une cuisine ouverte donne sur un bel espace salon réparti sur deux niveaux reliés par un escalier en bois, une chambre côté jardin et une chambre en mezzanine avec salle d’eau et terrasse. Le jardin paysager, sans vis-à-vis, profite d’une exposition Sud-Ouest et comprend des terrasses et une tonnelle.

L’aile nord abrite une chambre, un dégagement et deux WC indépendants. Elle donne sur un second jardin côté rue offrant deux places de stationnement.

Un sous-sol partiel complète l’ensemble.

La maison profite d’une situation idéale dans un quartier résidentiel et prisé de Noisy-le-Grand, près du marché central et du Centre culturel Michel Simon qui propose une programmation de spectacles vivants, théâtre et musique. Tous les commerces sont accessibles à 5 minutes à pied et de nombreuses écoles publiques, privées et internationales sont à courte distance. Les bords de Marne sont à 15 minutes à pied et le golf de Bussy à 10 minutes en voiture. La maison est desservie par le RER A (station Noisy le Grand – Mont d’Est).

Des espaces fluides

La trame triangulaire du plan de la maison et l’absence d’angles droits engendrent une spatialité riche et complexe, offrant une grande liberté d’usage. Les grands vitrages qui inondent les pièces de lumière et l’emploi omniprésent du bois pour les charpentes apparentes, les lambris, les huisseries et les menuiseries créent une ambiance chaleureuse.  Les variations de hauteur, grâce à l’aménagement de demi-niveaux et à la mezzanine, animent les volumes ouverts et délimitent naturellement circulations et espaces de vie, sans contrainte.

La maison est bâtie en Siporex, un béton cellulaire faisant office d’isolant naturel. Ses murs extérieurs sont entièrement ceints de jardinières intégrées et les larges vitrages sont protégés du soleil haut par l’avancée des toitures. Le volume central est couronné d’une imposante nacelle de bois qui offre des vues sur tous les espaces de la maison et le jardin.

Une maison organique

L’architecture organique est une philosophie architecturale qui s’intéresse à l’harmonie entre l’habitat humain et le monde « naturel » au moyen d’une approche conceptuelle à l’écoute de son site et intégrée à lui, faisant du bâtiment et de son mobilier une composition unifiée et intriquée à son environnement. Le concept d’architecture organique fut développé par les recherches du célèbre architecte américain Frank Lloyd Wright (1865-1959) qui considérait qu’une maison naissait de la rencontre des nécessités des habitants et de l’esprit du lieu, à la manière d’un organisme vivant.

L’architecte Dominique Zimbacca et son associé Hervé Baley, fortement influencés par les travaux de F.L.Wright, remettent en question l’architecture rationaliste du Mouvement moderne. Leur conception de l’architecture organique ne vise pas à imiter les formes de la nature mais à appliquer ses lois à la conception architecturale, afin de créer des édifices humains, découlant des usages de ses habitants et en lien étroit avec l’environnement.

Intéressé par ce bien ?

01 53 00 97 44

Hameau de Bellevue, Maison Von Bredow à Yerre, Essonne, 1988, droits réservés.

Maison Zimbacca à Varennez-Jarcy, 1986, droits réservés.

Dominique Zimbacca

Dominique Zimbacca (1928-2011) débute sa carrière par la création de meubles-sculptures, principalement des fauteuils et des tables basses en bois. Ses pièces sont aujourd’hui particulièrement recherchées par les collectionneurs, et ont fait l’objet d’expositions à Bâle et à Londres en 2016.

Il fonde son atelier d’architecture et d’aménagement en 1959 avec Hervé Baley et lui fait notamment découvrir le travail de l’architecte américain Frank Lloyd Wright, précurseur de l’architecture organique. Au fil de ses réalisations, échelonnées de 1965 à  2000, il s’affranchit progressivement de cette référence et développe une architecture à l’écriture très libre et aux accents fantastiques, semblant puiser dans la contre-culture américaine, notamment le travail de Bruce Goff (1904-1982).

Une dizaine de maisons organiques dont il est l’auteur ont actuellement été recensées par le Conservatoire du Patrimoine de l’Île-de-France. Celles-ci ont fait l’objet d’une exposition à la Cité de l’Architecture et du Patrimoine en 2018.

Infos techniques

Prix demandé : 745 000 €.
Honoraires à la charge du vendeur.
Taxe Foncière : 2 382 €
Pleine propriété.

CLASSE ENERGIE : D / CLASSE CLIMAT : B. Montant moyen estimé des dépenses annuelles d’énergie pour un usage standard, établi à partir des prix de l’énergie de l’année 2021 : entre 2 720€ et 3 720€

DPE maison Zimbacca Noisy
GES maison Zimbacca Noisy