Castel Val

Hector Guimard architecte
1903
Auvers-sur-Oise (95)
1 300 000 €

 

01 53 00 97 44

 

217 m²
Parc : 2 280 m²
5 chambres et 2 bureau
Garage

Description

Une architecture unique par le maître de l’Art Nouveau en France

Le Castel Val a été construit en 1903 par l’architecte Hector Guimard pour Louis Chanut, beau-frère de son ami et mécène Léon Noval, un riche industriel ayant fait fortune dans l’acier. La maison ainsi que les aménagements paysagers sont inscrits au titre des Monuments Historiques depuis 2006.

Sur un terrain paysager de 2 280 m², la maison offre une surface de 217 m² répartie sur trois niveaux.

Elle accueille au rez-de-chaussée une entrée, un salon avec espace salle à manger, une cuisine indépendante, un petit salon ou bureau et une buanderie. Un magnifique escalier à double révolution opposée en bois dessert les étages au centre de la structure. Le premier étage comprend trois chambres dont une avec balcon et une salle d’eau, et s’ouvre sur une vaste terrasse avec coursive végétalisée donnant sur le parc. Le deuxième étage abrite deux chambres, un bureau et une salle d’eau.

Chaque étage dispose d’un accès extérieur donnant sur la colline derrière la maison.

Deux garages doubles complètent l’ensemble.

La maison profite d’un environnement calme et privilégié à Auvers-sur-Oise, haut lieu de l’impressionnisme dont l’église a été immortalisée par Vincent van Gogh.

Une œuvre d’art totale

Hector Guimard dessine l’intégralité du décor intérieur et extérieur de la maison, depuis les huisseries incurvée encadrant des vitraux colorés aux motifs, jusqu’au mobilier en bois de poirier, en passant par les poignées de portes et les cheminées ouvragées.  Plusieurs éléments intérieurs de la maison comme les poignées de fenêtre en bronze doré ainsi que les crémones sont classées au titre des Monuments Historiques.

Plusieurs pièces d’ameublement originales de la villa font aujourd’hui partie des collections de musées internationaux. Le Musée d’Orsay possède l’un des fauteuils d’origine en bois, et une des cheminées est exposée au Philadelphia Museum of Art aux Etats-Unis.

Une réalisation qui allie le pittoresque à l’Art nouveau

Hector Guimard signe ici une réalisation composite dont le vocabulaire architectural emprunte aux styles pittoresque et gothique, accompagnés d’éléments décoratifs typiquement Art nouveau.

Adossée à une colline, la maison s’intègre à son environnement et déploie un plan en éventail aux lignes arrondies. Elle présente une polychromie affirmée due à la variété de matériaux employés, comme la brique rouge et jaune, la meulière, la fonte et le fer forgé, le bois, le béton armé pour la balustrade de la terrasse du premier étage et la tuile plate pour la couverture du toit. Des contreforts de pierre, l’ossature métallique laissée en partie apparente et des pans de bois peint rythment la façade extérieure. Les portes arrondies et les fenêtres sont ornées de vitraux colorés et de ferronneries d’art en fer forgé, aux motifs curvilignes typiques de l’Art Nouveau.

La balustrade de la terrasse extérieure est incrustée de médaillons de céramique émaillée, comme le hall d’entrée du Castel Béranger, immeuble mythique bâti dans le 16ème arrondissement de Paris par Hector Guimard en 1898.

Intéressé par ce bien ?

01 53 00 97 44

Prix demandé : 1 300 000 €. Les honoraires TTC sont inclus à la charge du vendeur.
Pleine propriété.

MONUMENT HISTORIQUE

Portrait d’Hector Guimard, image d’archive, sd

Entrée du métro, Porte Dauphine, Paris

Hector Guimard

Hector Guimard (1867-1942) étudie à l’Ecole des Arts décoratifs de Paris de 1882 à 1885 puis est admis à l’Ecole des Beaux-Arts, qu’il quitte en 1893 après avoir échoué au concours du grand prix de Rome. La même année, il reçoit sa première commande d’un ami, qui lui confie la construction de sa maison, la villa Jassede.

Avec cette première réalisation, Hector Guimard met déjà en place un vocabulaire formel rustique, mélange les matériaux et dessine une composition asymétrique anticlassique. Il construit ensuite l’école du Sacré-Cœur, rue de la Frillière, où il reprend un système de béquilles de support jumelées en fonte, solution technique décrite dans les Entretiens sur l’architecture publiés par Viollet-le-Duc. En 1894, il obtient une bourse de voyage en Angleterre et se rend également aux Pays-Bas et en Belgique. Il est alors profondément influencé par les premières tendances de l’Art Nouveau, en découvrant le travail de Paul Hankar et de Victor Horta. A son retour en France en 1895, il construit l’immeuble Castel Béranger, rue de la Fontaine, véritable manifeste architectural. Cet immeuble de rapport bouscule les conventions adoptées par la bourgeoisie parisienne en matière d’habitat. Sa façade aux matériaux variés, aux reliefs accentués, ornés de motifs végétaux et marins, reprend les thèmes développés par l’architecte auparavant dans ses maisons individuelles.

Hall d’entrée du Castel Béranger, 1895, Paris 16

Ecole du Sacré-Coeur, Paris 16

Suite à cette réalisation, Hector Guimard se présente comme « architecte d’art et donne des conférences, se positionnant comme figure de proue de la nouvelle architecture. De 1900 à 1902, il construit les célèbres entrées pour le métropolitain parisien.

Décrié par la presse de l’époque, il parvient à poursuivre son activité grâce au soutien financier de ses proches et de clients qui lui commandent villas et hôtels particuliers entre 1899 et 1913. Hector Guimard participe notamment au mouvement de construction d’immeubles de rapports cossus dans le 16e arrondissement de Paris, avenue de Versailles ou rue de la Fontaine.

En 1925, lors de sa participation à l’Exposition internationale des arts décoratifs de Paris, il reste avec Charles Plumet et Victor Horta un des derniers représentants du mouvement Art Nouveau, en décalage avec les réalisations modernes qui fascinent désormais l’époque. Relégué au rang d’excentrique, il émigre aux Etats-Unis en 1938 et meurt à New York en 1942.

Longtemps considéré comme un acteur secondaire de la scène architecturale, il n’a laissé derrière lui aucune postérité, ni disciple ni école. En plus du Castel Val, Hector Guimard a également conçu pour la famille Chenut un hôtel particulier à Paris, une villa de villégiature à Cabourd, une usine à Saint-Denis ainsi qu’un monument funéraire.