Appartement avec jardin d’hiver

Robert Mallet-Stevens
1927
Paris 16ème
1 980 000 €

 

01 53 00 97 44

 

119 m²
Jardin d’hiver
2 chambres et 1 bureau
2 salles de bain

Description

L’ancien appartement personnel de Robert Mallet-Stevens

RARE ET EN EXCLUSIVITE – Dans une des plus célèbres impasses du 16ème arrondissement, cet appartement est situé dans un immeuble construit par l’architecte Robert Mallet-Stevens en 1927 pour y établir son agence et les appartements de sa famille.

Au 3e étage, l’appartement accueillait à l’origine les espaces privés de l’architecte et de son épouse. Il développe une surface de 119 m² Loi Carrez.

Il accueille une entrée-galerie-cuisine, un espace de vie avec 3 mètres de hauteur sous plafond  composé d’un salon avec espace salle à manger prolongé, par un jardin d’hiver aux verrières coulissantes exposé plein sud (54 m²), une suite parentale avec salle de douche, une chambre, une salle de douche et un bureau.
Une cave complète l’ensemble.

Les espaces de vie bénéficient d’une triple orientation sud, est et ouest et les généreuses et nombreuses baies vitrées baignent toutes les pièces de soleil.

L’immeuble est situé dans une impasse privée d’un quartier résidentiel calme du 16ème arrondissement, desservi par les stations Ranelagh et Jasmin.

Une cité-manifeste

Cet immeuble fait partie de la célèbre « cité moderne idéale » édifiée à partir de 1926 par R. Mallet-Stevens dans le quartier d’Auteuil. Celle-ci est constituée de plusieurs hôtels particuliers aux silhouettes blanches sculpturales et graphiques, formées par un assemblage de volumes simples animés de décrochés, de terrasses et de larges ouvertures. L’architecte souhaitait bâtir un ensemble dédié à l’habitation et au bien-être.

L’immeuble abritait à l’origine l’agence de l’architecte et servait de logement à une partie de sa famille. Ses parties communes, particulièrement raffinées, comportent des vitraux réalisés à l’origine par le maître verrier Louis Barillet, des rampes d’escalier en acier chromé conçues par Jean Prouvé, un superbe plafonnier en maillechort… Les luminaires des parties communes, le cache-radiateur, les mains courantes et les poignées en fonte d’aluminium ont fait l’objet d’une restauration dans les règles de l’art par l’artisan Raphaël Arman.

Les proportions d’origine de l’immeuble ont été modifiées par une surélévation de trois étages dans les années 1950, avant la protection de l’ensemble au titre des Monuments historiques à partir de 1975.

Intéressé par ce bien ?

01 53 00 97 44

1 980 000 €. Les honoraires TTC sont à la charge du vendeur.
Copropriété.

DPE EN COURS

Robert Mallet-Stevens

Robert Mallet-Stevens (1886-1945) est avec Le Corbusier et André Lurçat l’un des principaux tenants du Style International à Paris et le co-fondateur de l’Union des artistes modernes en 1930.

Il est l’auteur de célèbres résidences privées de luxe pour une clientèle d’amateurs fortunés, banquiers et grands collectionneurs : la villa Barillet, square Vergennes à Paris, la villa Cavrois à Croix dans le Nord, la Villa Noailles à Hyères ou la maison Collinet à Boulogne, mais son œuvre la plus importante reste la rue qui porte son nom dans le 16e arrondissement de Paris.

Le Centre Pompidou lui a consacré une exposition monographique en 2005, contribuant à repositionner Mallet-Stevens comme une figure majeure de l’aventure du Mouvement Moderne en France.