• Photo de Erick Saillet

    © Erick Saillet

  • Photo de Erick Saillet

    © Erick Saillet

  • Photo de Erick Saillet

    © Erick Saillet

  • Photo de Erick Saillet

    © Erick Saillet

  • Photo de Erick Saillet

    © Erick Saillet

  • Photo de Erick Saillet

    © Erick Saillet

  • Photo de Erick Saillet

    © Erick Saillet

  • Photo de Erick Saillet

    © Erick Saillet

  • Photo de Erick Saillet

    © Erick Saillet

  • Photo de Erick Saillet

    © Erick Saillet

  • Photo de Erick Saillet

    © Erick Saillet

  • Photo de Erick Saillet

    © Erick Saillet

  • Photo de Erick Saillet

    © Erick Saillet

  • Photo de Erick Saillet

    © Erick Saillet

  • Photo de Erick Saillet

    © Erick Saillet

À vendre

Maison contemporaine minimaliste avec piscine

Pierre Fauroux

2003

Proche Grenoble 38

1 450 000 €

Surface : 600 m² | 3 chambres

Description

Une architecture contemporaine minimaliste

Cette remarquable réalisation contemporaine est l’œuvre de l’architecte Pierre Fauroux. Entre minimalisme des formes et expression forte des matériaux (béton brut, verre, bois verni rouge, ardoise d’Angers au sol…), cet ensemble « maison-piscine » s’impose par son équilibre et sa sérénité.

La maison se situe dans un petit village de la basse vallée de l'Isère, à mi-chemin entre Grenoble et Valence (30 minutes), blotti entre colline et rivière au pied du massif du Vercors. Des pistes de ski et un golf se trouvent à 15 minutes de la maison.

Cette maison de 600 m² à la silhouette longiligne et au toit terrasse se tapit dans le paysage, entourée par un terrain de 10 000 m² planté de fruitiers et de résineux. L’aile de la « maison » et celle de la piscine sont décalées pour suivre les courbes de niveau et sont reliées par un escalier intérieur. Une seconde volée de marches descend vers une salle polyvalente (billard, home cinéma) implantée sous le salon. Les pièces principales se juxtaposent face au sud : salon dans l’angle sud-ouest, salle à manger, cuisine, trois chambres et un bureau dans l’angle sud-est. Autour de la maison, des terrasses, une rocaille, des plantations, une maison de gardien, deux bureaux et neuf places de parking complètent cet ensemble rare.

La simplicité géométrique du bâti et le parti constructif adopté par l’architecte s’affranchissent de tous les codes habituels de la maison individuelle. Trois matériaux sont utilisés pour réaliser la structure et les façades : le béton, le verre et l’inox. Le béton brut de décoffrage est apparent selon de nombreux points de vue. A l’intérieur, un sol en dalles d’ardoise noire et des cloisons en médium laqué rouge complètent la palette des couleurs. Toutes les menuiseries en inox brut ont été réalisées sur mesure. Les façades sud, est et ouest sont intégralement vitrées sur toute la hauteur. En contrepoint des grandes baies, de discrets bandeaux vitrés en imposte au sommet des murs de béton diffusent une lumière rasante.

Cette réalisation exceptionnelle a fait l’objet de nombreux articles dans la presse spécialisée (AMC, Architecture d’Aujourd’hui, Techniques nouvelles, Résidences décoration, Les plus beaux intérieurs du monde, etc.).

Prix demandé : 1 450 000 €. Honoraires à la charge du vendeur.
Pleine propriété. DPE : NC.

Historique

Le département de l’Isère et la ville de Grenoble en particulier bénéficient d’un riche patrimoine architectural du XXe siècle et de réalisations de personnalités reconnues. On doit aux frères Perret la célèbre tour d'orientation de 80 mètres de hauteur (1925) qui permettait la découverte d'un panorama sur Grenoble et les massifs environnants, et à Maurice Novarina, l’hôtel de ville de Grenoble (1965), qui avec ses emprunts classiques non exempts de monumentalité, la clarté de sa distribution, la qualité de sa facture et de ses matériaux enrichie par la présence d’œuvres d’art se présente comme une opération accomplie et remarquablement bien conservée. Ces deux ouvrages comme la maison présentée ici font la part belle au béton brut, véritable substitut de la pierre, tant en structure qu’en parement.

Pierre Fauroux, né en 1943 à Carpentras, est architecte diplômé de l'Ecole Polytechnique Fédérale de Zurich depuis 1973. Il vit à Cannes où il a créé son agence dès 1976. Il construit peu, mais sa production n'est jamais banale. Fidèle aux matériaux bruts, avec une prédilection pour le béton et l'acier, il recherche une cohérence entre la logique de la forme, issue de volumes simples (le cylindre, le prisme...), le travail sur la lumière naturelle, le dessin des détails et la création d'une ambiance spécifique à chaque programme.

Ses réalisations comme l'Eglise-Mairie de Valbonne dans les Alpes-Maritimes, par exemple, sont de véritables démarches de recherches dans le domaine des équipements publics. Depuis 2003, Pierre Fauroux enseigne à l'Ecole nationale supérieure d’architecture de Marseille-Luminy.

Réalisée en 2003, cette maison a été primée par le Prix Archinovo 2011 pour ses qualités architecturales.

BIBLIOGRAPHIE

« L’inox au pays de la noix », in Techniques nouvelles, mars 2003, n° 326, p. 28-31.

Jean-Pierre Ménard, « Profils inox et création ad hoc Maison, Isère, Pierre Fauroux architecte », in Architecture d’Aujourd’hui, mai-juin 2003, n°346, p. 52-53.

Norbert Laurent, « Contemporaine en site protégé », in La Construction moderne, 1er trimestre 2005, n° 118, p. 23-26.

Dann Mac Dowell, « L’architecture au sommet », in Résidences décoration, janvier-février 2006, n° 66, édition Rhône-Alpes, p. 98.

Jean-Pierre Ménard, « Pierre Fauroux Maison et piscine couverte», in AMC, mars 2006, n°159, p. 75-77.

Norbert Laurent, « Habiter la lumière et le paysage », in Les plus beaux intérieurs du monde, décembre-janvier-février 2008, vol. 4, p. 76-85.

INTÉRESSÉ PAR CE BIEN ?

Les champs marqués d'un * sont obligatoires