• Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

À vendre

Maison organique sur le lac du Bourget

Dominique Zimbacca

La Chapelle du Mont du Chat 73

749 000 €

180 m² | 3 chambres

Description

Une maison organique avec vue panoramique !

Cette magnifique réalisation organique signée par l’architecte Dominique Zimbacca s’insère délicatement au sein d’un écrin de verdure et profite d’une vue à couper le souffle sur le lac du Bourget et les montagnes.

La maison se situe à La Chapelle du Mont du Chat à 30 minutes en voiture de Chambéry environ.

Elle développe une surface de 180 m² répartie sur deux niveaux.

Le rez-de-chaussée comprend une vaste pièce à vivre aux espaces ouverts déployés autour de la cheminée, une salle à manger, une cuisine, une suite avec salle de bain et terrasse. L’étage accueille une seconde suite avec salle d’eau, un bureau panoramique, un salon de musique et une terrasse accessible via une passerelle suspendue. Deux garages et quatre places de stationnement complètent l’ensemble.

La maison s’élève au cœur d’un terrain paysager de 5 000 m².

La structure organique en étoile de la maison est parfaitement intégrée au terrain et évoque fortement la fluidité des maisons usoniennes de l’architecte américain Frank Lloyd Wright. Les angles sont calculés de manière à épouser étroitement les courbes du terrain, donnant l’illusion d’une maison semi-enterrée. Son plan a été déterminé par la topographie naturelle du terrain et s’étage en une série de demi-niveaux le long de la pente, créant une spatialité riche et complexe. Les espaces abondamment vitrés sont inondés de lumière et tournés vers le somptueux cadre extérieur.

Historique

L'architecture organique est une philosophie architecturale qui s'intéresse à l'harmonie entre l'habitat humain et le monde « naturel » au moyen d'une approche conceptuelle à l'écoute de son site et intégrée à lui, faisant du bâtiment et de son mobilier une composition unifiée et intriquée à son environnement. Le concept d'architecture organique fut développé par les recherches de Frank Lloyd Wright (1865-1959) qui considérait qu'une maison naissait de la rencontre des nécessités des gens et de l'esprit du lieu, à la manière d'un organisme vivant.

 

Dominique Zimbacca (1924-) fonde son atelier d’architecture et d’aménagement en 1959 avec Hervé Baley et lui fait notamment découvrir le travail de l’architecte américain Frank Lloyd Wright, précurseur de l’architecture organique.

Il débute sa carrière par la création de meubles-sculptures, principalement des fauteuils et des tables basses en bois. Ses pièces sont aujourd’hui particulièrement recherchées par les collectionneurs, et ont fait l’objet d’expositions à Bâle et à Londres en 2016.

Parmi ses réalisations figurent sur l’aménagement de la maison Auriol, réalisée par l’architecte Edmond Lay. Il a également collaboré à l’édification de la maison paroissiale Jean XXIII à Saint-Quentin avec l’architecte Claude Parent.

Une dizaine de maisons organiques réalisées par Dominique Zimbacca ont actuellement été recensées par le Conservatoire du Patrimoine de l’Île-de-France. Celles-ci feront l’objet d’une exposition à la Cité de l’Architecture et du Patrimoine en 2018.

INTÉRESSÉ PAR CE BIEN ?

Les champs marqués d'un * sont obligatoires