• Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

À vendre

Maison d’avant-garde années 50

Edgar Broutet

1963

Proche Bergerac 47

365 000 €

Surface : 230 m² | 3 chambres

Description

Une oeuvre originale inspirée de l'architecture américaine

Cette maison d’avant-garde évoque la rencontre avec le monde fascinant de l’architecture de la côte Ouest des Etats-Unis à son heure de gloire et traduit l’admiration vouée aux grands architectes modernes américains, Frank Lloyd Wright, Marcel Breuer ou Richard Neutra. Elle est construite en 1963 par le jeune Edgar Broutet pour un commanditaire médecin, amateur d’art et collectionneur.

Située au nord du Lot-et-Garonne, près de Bergerac, dans une région touristique et attractive, riche de son patrimoine médiéval, qui accueille de nombreux festivals et compte de nombreuses chambres d’hôtes, cette maison profite aussi du calme de la campagne et du charme du village le plus proche, une bastide du 13e siècle.

Bordée par une simple barrière végétale, la maison présente une façade sur rue peu ouverte qui permet de préserver l’intimité, et une façade sur jardin largement vitrée dispensant une lumière généreuse. Le terrain de 1700 m² est paysager et planté de plusieurs essences d’arbres (cèdre, buis et lauriers).
A l’intérieur de la maison, le rez-de-chaussée où se trouvait le cabinet médical du commanditaire, a été transformé en pièce à vivre, bibliothèque et studio autonome avec salle de bain. Il comporte aussi une chambre avec salle de bain, une grande pièce entourant un patio, deux caves et un garage.
Le rez-de-jardin comporte trois chambres et trois salles de bain, une cuisine et un grand volume réunissant salon et salle à manger. Dans cette vaste pièce à vivre, côté rue, des fenêtres en bandeau en hauteur diffusent la lumière, tandis que côté jardin, de grandes baies vitrées oscillo-battantes donnent accès à une agréable terrasse, protégée par le débordement du toit.

Cette maison rompt avec le caractère régional traditionnel environnant en affirmant sa structure et son toit terrasse. Une grande attention a été portée aux choix des matériaux. Le béton nu des poutres apparentes se marie aux murs en pierre du Lot, à l’ardoise de l’escalier et au bois massif des huisseries et des lames des plafonds, pour former un ensemble harmonieux. Résolument modernes, les vitrages spacieux laissent la nature entrer subtilement à l’intérieur de l’habitat, à l’instar des villas de l’architecte américain Richard Neutra.

Prix demandé : 365 000 €. Honoraires à la charge du vendeur.
Pleine propriété. DPE : N.C.

Historique

Le patrimoine du XXe siècle en Lot-et-Garonne est mal connu et mérite d’être révélé. Les réalisations d’Edgar Broutet comptent parmi les exemples significatifs de l’évolution de l’architecture qui restent à découvrir.

C’est par exemple le cas de la piscine que cet architecte a construit avec Pierre Imbert à Casteljaloux. L’édifice présente, comme la maison, une structure de béton visible et affirmée. Les terrasses sont débordantes, les poutres et poteaux marqués. La façade de service est traitée en béton brut et les parties ouvertes au public habillées de briques. Dans les années 1980, Edgar Broutet s’est distingué par la construction à Cognac d’un important chai de vieillissement et d’expédition, monument remarquable du patrimoine industriel de la région, recensé par les services de l’Inventaire général.

Edgar Broutet fait partie des architectes français, qui dans les années 1950 à 1970, ont suivi le modèle américain, interprétant - chacun à leur manière – les grands thèmes californiens du toit plat, des poutres débordantes, de la pierre appareillée, de l’usage du bois. On trouve dans cette maison proche de Bergerac l’écho lointain de la Kaufmann House, monument moderniste dessiné en 1945 par l’architecte Richard Neutra et construit à Palm Springs en Californie entre 1946 et 1947. Bijou épuré, tout de plans et de transparences, vendu aux enchères dernièrement par Christie’s.

BIBLIOGRAPHIE

Andrée Marik, René Audoin, Edgar Broutet, Arlette-Marthe Fournier, Les rues de Cognac : histoire et anecdotes, 1988, 189 p.

INTÉRESSÉ PAR CE BIEN ?

Les champs marqués d'un * sont obligatoires