• Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

À vendre

Atelier avec vue sur le Parc Montsouris

Michel Roux-Spitz

1930

Paris 75

990 000 €

97 m² | 2 chambres

Description

Un atelier face au Parc Montsouris !

Cet ancien atelier d’artiste reconverti en loft se situe dans un superbe immeuble de style Art Déco réalisé en 1930 par l’architecte Michel Roux-Spitz et inscrit aux Monuments Historiques.

Situé dans le 14e arrondissement, en bordure du parc Montsouris, l’appartement se situe au calme et profite d’une vue exceptionnelle. Il est à proximité des écoles, des commerces et des transports (RER Cité Universitaire, tramway, métro, bus).

Entièrement refait à neuf par un architecte, ce duplex ascendant se trouve au rez-de-chaussée et au premier étage. Il offre une superficie de 97 m² répartie sur deux niveaux. Le rez-de-chaussée comprend un salon d’environ 30 m², une cuisine entièrement équipée avec un plan de travail en quartz et de beaux matériaux, et une salle d’eau. L’étage accueille une belle chambre en mezzanine avec vue sur le parc, un grand dressing, une salle de bain et une seconde chambre. L'appartement bénéficie d'une sortie sur rue au rez-de-chaussée, du côté du parc.

L’espace de vie est inondé de lumière naturelle grâce à la vaste verrière carrée d’atelier orientée plein ouest vers le parc, et bénéficie d’un emplacement recherché au cœur de la capitale.

L’immeuble présente des lignes épurées aux détails sobres annonciateurs du modernisme. Sa façade est scandée de balcons à trois pans et de verrières d’atelier. Le soubassement de l’immeuble et les rebords des ouvertures sont ornés de mosaïques en pâte de verre noire qui souligne discrètement le dessin de la façade.

Prix demandé : 990 000 €. Honoraires à la charge du vendeur.

DPE : N.C.

Historique

Le 14e arrondissement a souvent été un terrain d’expérimentation pour les architectes les plus novateurs du 20e siècle. Le Corbusier, les frères Perret ou encore Louis Süe y réalisèrent certains de leurs plus beaux ateliers d’artistes.

Michel Roux-Spitz est né en 1988 à Lyon et mort en 1957 à Dinard. Il étudie à l’atelier de Tony Garnier à l’Ecole des Beaux-Arts de Lyon en 1908 puis entre à l’Ecole des Beaux-Arts de Paris en 1912, et remporte le Prix de Rome en 1920. Influencé par Auguste Perret, il réalise entre 1925 et 1931 une série d’immeubles à Paris surnommée sa « série blanche ». Ces édifices construits en béton armé sont recouverts d’un parement en pierre blanche et agrémentés de bow-windows.

Il est rédacteur en chef de la revue L’Architecte entre 1925 et 1932, fait partie du comité de patronage de L’Architecture d’aujourd’hui en 1930, et redevient rédacteur en chef de L’Architecture française de 1943 à 1950. Dans ces périodiques, il montre son opposition aux principes de Le Corbusier pour une architecture nouvelle, mais défend l’architecture moderne.

Il reçoit de nombreuses commandes publiques importantes, et est notamment l’auteur de la célèbre villa Greystones à Dinard (1938), de nombreux aménagements urbains à Nantes ainsi que de son centre hospitalier (1945-1964) et de l’hôtel de ville de Saint-Nazaire (1959).

INTÉRESSÉ PAR CE BIEN ?

Les champs marqués d'un * sont obligatoires