• Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

  • Photo de Architecture de Collection

    © Architecture de Collection

À vendre

Appartement avec vue panoramique sur la Seine

Jean Ginsberg

1967

Paris 7e 75

3 640 000 €

134 m² | 2 chambres

Description

Un appartement sur l’Esplanade des Invalides avec vue exceptionnelle sur la Seine et les Monuments de Paris !

Au 4e étage, l’appartement développe une surface de 135 m² et comprend une entrée, un vaste espace de réception de 58 m² avec coin bureau,  une grande cuisine, 2 chambres avec balcon et deux salles de bain dont une avec dressing. De nombreux rangements, une cave et un garage double en sous-sol complètent l’ensemble.

Très lumineux, cet appartement tout en fenêtres bénéficie d’une triple exposition Est, Sud et Ouest et d’un plan rationnel agréablement agencé. L’espace de réception en angle est inondé de lumière grâce aux nombreuses fenêtres, et offre une vue d’exception sur la Seine et les grands monuments parisiens, tels que le Sacré Cœur, le Grand Palais ou l’Opéra. Les chambres et la cuisine donnent quant à elles sur la Tour Eiffel, le clocher de l’Eglise américaine et d’agréables jardins.

Il prend place au sein d’un immeuble s'inscrivant dans la tradition de l'architecture banale définie par Perret. L'édifice présente une structure en équerre dont l'angle est articulé par un retrait des deux ailes. Les façades en pierre sont rythmée de corniches et régulièrement percées de baies verticales toute hauteur avec garde-fous de verre, selon un registre inhabituel pour Ginsberg. Il dispose d’un gardien, de la vidéo surveillance, d’un ascenseur principal et d’un ascenseur de service et du chauffage collectif.

 

 

Prix demandé : 3 640 000 €.  Les honoraires TTC sont inclus à la charge du vendeur.
Copropriété. Montant moyen annuel de la quote-part de charges courantes : NC. Aucune procédure en cours.
DPE : D

Historique

D’origine polonaise, Jean Ginsberg (1905-1983), étudie l’architecture en France à l’École spéciale d’architecture, où enseigne alors Robert Mallet-Stevens, puis intègre l'atelier de Joseph Marrast à l'École des beaux-arts. Ses études terminées, il travaille quelques mois chez Le Corbusier, puis chez André Lurçat, avant d’ouvrir en 1930 sa propre agence. Sa formation auprès de figures de l’avant-garde influence son œuvre, tant du point de vue esthétique que constructif.

Les immeubles qu’il construit à Paris, destinés à une clientèle aisée, allient des façades modernes et de nouvelles normes de confort. Dans le 16e arrondissement, il réalise plusieurs immeubles dont la modernité est affirmée, comme l’immeuble du 42 avenue de Versailles à l’angle demi-circulaire ou l’immeuble du 5 avenue Vion-Whitcomb à la façade graphique, qu’il construit avec son associé François Heep.

Les lignes modernes de l’immeuble de Jean Ginsberg relèvent d’une « esthétisation du confort », à l’image de la série des immeubles blancs de Michel Roux-Spitz comme celui du 14, rue Guynemer dans le 6e arrondissement (1928).

INTÉRESSÉ PAR CE BIEN ?

Les champs marqués d'un * sont obligatoires