• Photo de Loriane Bouillet

    © Loriane Bouillet

  • Photo de Loriane Bouillet

    © Loriane Bouillet

  • Photo de Loriane Bouillet

    © Loriane Bouillet

  • Photo de Loriane Bouillet

    © Loriane Bouillet

  • Photo de Loriane Bouillet

    © Loriane Bouillet

  • Photo de Loriane Bouillet

    © Loriane Bouillet

Immeuble rue Vavin

Henri Sauvage

1912

Maisons mythiques

 

Henri Sauvage

Après s'être intéressé aux arts décoratifs en fondant une firme de papiers peints, Henri Sauvage (1873-1932) entame sa carrière d'architecte par la réalisation de maisons. Il est l'auteur de la fameuse Villa Majorelle à Nancy (1899), " œuvre d'art totale " dans le plus pur style Art nouveau. Les immeubles de rapport de luxe et les habitations à bon marché constituent l'essentiel de sa production parisienne à partir de 1900, lorsqu'il s'associe à Charles Sarazin.

Poursuivant les réflexions hygiénistes de l'époque sur l'ensoleillement et l'aération des logements, Sauvage développe un ingénieux système d'immeubles à gradins. Le bâtiment qui illustre le mieux ce concept est l'immeuble du 26 rue Vavin dans le 6e arrondissement de Paris (1912), rendu célèbre par un revêtement blanc en carrelage Métro. Henri Sauvage est également à l'origine à Paris de l'immeuble-piscine de la rue des Amiraux (1925), du Studio-Building de la rue Fontaine (1926) et de l'agrandissement des magasins de la Samaritaine avec Frantz Jourdain (1926) ; des réalisations d'une grande modernité, pour lesquelles l'architecte est parvenu avec le minimum de moyens architecturaux à une grande élégance formelle.